Confidentiels – Politique | Yan Monplaisir est le principal artisan de la victoire du 13 décembre 2016. A bientôt 64 ans, sa carrière politique semble prendre véritablement la pente ascendante. Le leader de la droite – qui sait néanmoins se dispenser d’étiquettes pour se prêter aux exigences d’un rassemblement plus large – est désormais premier vice-président de l’assemblée de Martinique. Porté par une dynamique renaissante des forces de droite et du centre sous son impulsion, et par l’alliance conclue au soir du premier tour des territoriales, de nouvelles perspectives politiques et électorales s’ouvrent à lui. Retour sur un pari difficile, et gagné. Quand il se présente aux législatives de 2012 sur la circonscription Nord, Yan Monplaisir est seul. Ou presque. Il…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres