Le Député-Président de région et le Député-Maire de Sainte-Marie ont visité ensemble le 16 octobre 2014 la nouvelle centrale électrique EDF de Bellefontaine. Une occasion de parfaire leurs connaissance sur ce nouvel outil, sur fond de politique de transition énergétique; Une occasion également pour les deux hommes d’échanger sur d’autres sujets dans les allées de la centrale.

A 13 mois des élections pour la collectivité unique, Bruno Nestor Azérot demeure un élément clef du paysage politique. Malgré l’avantage dont semblent disposer Serge Letchimy et l’alliance qu’il dirige, le positionnement du Maire de Sainte-Marie ne sera pas sans effet dans la bataille décisive qui s’annonce entre les deux principaux camps qui dominent la vie politique de la Martinique.

Les opposants au PPM et à « Ensemble pour une Martinique Nouvelle »  n’ont pas encore fait connaître leurs intentions pour 2015. Mais une présence forte à leurs côtés de BNA leur permettra de disposer du capital électoral solide du Député-Maire de Sainte-Marie. Ce dernier confirmait il y a quelques semaines sa proximité avec le député du Sud Jean-Philippe Nilor, et son ouverture à l’éventualité d’un ticket commun. Fera t-il preuve du même enthousiasme derrière Alfred Marie-Jeanne, qui semble pour l’heure décidé à garder la main ?

Il y a peu de chances que Bruno Nestor Azérot se range sous la bannière de Serge Letchimy. Mais un Maire de Sainte-Marie qui reste libre, c’est déjà une victoire pour le président de Région : la droite – même rajeunie – reste morcellée, et face aux efforts de composition ou de recomposition du groupe MIM-RDM-PALIMA-MODEMAS-CNCP, « Ensemble pour une Martinique Nouvelle » s’affiche homogène et unie. Daniel Chomet et Luc Clémenté cohabitent de nouveau au sein de l’alliance, tout comme les yeux doux de cette dernière semblent faire leur effet auprès du nouveau maire de Sainte-Luce Nicaise Monrose. Alors Serge Letchimy maintient le courant.

 

@francksrr   @polpubliques

Eléments du dossier technique : La nouvelle centrale thermique de Bellefontaine, d’une puissance de 220 MW, jouxte celle qui a fourni de l’électricité aux Martiniquais pendant plus de trente ans. Entre novembre 2013 et mai 2014, les douze nouveaux moteurs diesel qui la composent ont progressivement pris le relais de ceux de la première installation, définitivement arrêtée. Le groupe EDF a investi plus de 450 millions € pour ce nouveau moyen de production d’électricité au service de la Martinique. Le projet, confié à la filiale EDF PEI (EDF Production Electrique Insulaire), répond aux besoins constatés dans la Programmation Pluriannuelle des Investissements arrêtée par l’Etat. Le rôle de cette nouvelle centrale est d’apporter une garantie de fourniture d’électricité dans les meilleures conditions économiques et environnementales. Le groupe EDF l’a conçue dans cet esprit, en la dotant de technologies et de procédés industriels particulièrement innovants et performants. Cet outil de production essentiel pour la transition énergétique de la Martinique sécurise l’alimentation électrique en attendant l’arrivée des nouvelles filières (en particulier d’énergies renouvelables à puissance garantie) et une évolution significative des modes de consommation vers plus d’efficacité et de sobriété.