Deux faits divers violents ont marqué les esprits en Martinique ces derniers jours. D’abord le dimanche 1er novembre 2015 en début de soirée. Un homme sort une arme à feu et tire sur un autre homme, qui aurait regardé sa compagne avec trop d’insistance. La victime, touchée à la gorge et hospitalisée, est hors de danger. Le délinquant est activement recherché par les forces de l’ordre.

Le mardi 3 novembre 2015, la mort est au rendez-vous d’un nouveau fait divers sinistre. Venu braquer un salon de coiffure à Dillon, un jeune homme armé a menacé les clients et frappé l’un d’entre eux, âgé de 70 ans. L’homme s’est alors défendu avec une paire de ciseaux trouvée sur place, et a porté plusieurs coups à l’assaillant, qui ne s’est pas relevé. Il a été placé en garde à vue, et sa situation suscite un mouvement de solidarité, qui pourrait se renforcer en fonction des suites qui seront réservées à l’affaire.

Deux événements dramatiques qui illustrent le climat de violence grandissante en Martinique, favorisé notamment par le désoeuvrement des jeunes, par une profonde perte de valeurs, et par l’affaiblissement du rôle de la structure familiale.  Deux événements loin d’être isolés, entre coups de feu devant certaines boites de nuit, et confrontations mortelles pour des motifs souvent mineurs.

@polpubliques

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Veuillez patienter...

Merci de votre inscription !