Selon les chiffres officiels publiés par le ministère de l’intérieur, Emmanuel Macron recueille 23,86% des suffrages, Marine Lepen 21,43%. Les deux candidats sont donc sélectionnés pour le second tour des élections présidentielles, le dimanche 7 mai 2017 (le samedi 6 mai dans plusieurs territoires d’outre-mer). Le candidat de « En marche » a d’ores et déjà recueilli de nombreux soutiens pour ce second tour, parmi lesquels ceux de Benoît Hamon et François Fillon. Le candidat Les Républicains a très rapidement et très clairement appelé à voter contre le FN et « la violence » qui ne construirait en rien l’avenir de la France. C’est donc une forme de Front républicain qui se recompose autour du jeune candidat, et qui devrait lui offrir une large victoire à l’issue du second tour. De son côté, Marine Le pen est d’ores et déjà entrée en campagne sur ses thématiques habituelles relatives à l’immigration et à la sécurité. La candidate qui instrumentalise d’ailleurs fortement la décision de Jean-Luc Mélenchon de placer sur le même plan En marche et le Front National. Des éléments qui lui permettront sans doute d’améliorer le score de  Jean-Marie Le Pen réalisé en 2002, mais qui pourrait ne pas suffire à la victoire. Rien n’augure en effet d’un affaissement d’Emmanuel Macron, porté par une dynamique de victoire depuis son entrée en campagne. Une dynamique confirmée dans les urnes ce dimanche 23 avril.

president