Dans leurs deux communiqués, les députés de la Martinique Serge Letchimy et Bruno Nestor Azérot ont chacun manifesté eur soutien à Manuel Valls.

« Le député Serge LETCHIMY salue la décision de Manuel VALLS de participer à la primaire de la gauche comme candidat aux élections présidentielles

Serge LETCHIMY accueille la candidature de Manuel VALLS annoncée ce jour, comme un rempart à la montée d’une droite conservatrice, et d’une extrême droite populiste qui se joue des peurs identitaires, active le libéralisme économique à outrance au détriment des classes les plus nécessiteuses« .

Si Serge Letchimy « salue » dans son court communiqué la décision de Manuel Valls, Bruno Nestor Azérot lui apporte un soutien plein et entier dans un long texte explicatif.

 

« J’apporte aujourd’hui mon soutien à la candidature de Monsieur Manuel VALLS à l’élection présidentielle de la République.

Ce soutien n’étonnera personne en raison de la proximité et de la fraternité qui nous unissent depuis plusieurs années.

Dans l’adversité, connaissant les difficultés, mais convaincu que l’issue d’un combat n’est jamais écrit avant d’être mené, nous faisons le choix en conscience et déterminé de soutenir Manuel VALLS.

Pourquoi ?

Manuel VALLS est un homme d’engagement, un républicain de caractère, un social- démocrate moderne et assumé qui veut faire progresser son peuple tout en le protégeant d’un libéralisme exacerbé.

Un homme d’Etat dont la France manque tant en ce moment.

Même si j’ai pu être critique ici ou là, le dire fortement aussi, Manuel VALLS a toujours pu compter sur ma fidélité depuis 2013, quoi qu’il m’en coûte parfois… Mais on ne lâche pas un ami à qui on a donné sa parole ! Je ne suis pas de ceux qui abandonnent les amis dans la difficulté et le combat pour la justice. Pas de ≪ zanzolage ≫ avec moi. Pas de trahison ! Je l’ai donc soutenu et continuerai de le soutenir, car il nous a beaucoup aidé.

Manuel VALLS est un homme de coeur, un frère…

Et au-delà des choix que l’on peut partager ou pas, c’est un homme sincère qui est à l’écoute des femmes et des hommes d’Outre-mer. C’est d’ailleurs le seul qui dans son discours de candidature a cité Aimé CESAIRE et a fait référence à l’Outre-mer.

Je suis et je resterai donc « kant e kant » avec lui, quoi qu’il arrive, comme avec le Président de la République. Et j’assume. Comme toujours.

Nous avons pu avoir des désaccords, sur le CICE que j’aurais voulu plus énergique pour dynamiser notre économie, sur l’article 2 de la loi Travail… Mais Manuel VALLS a toujours pris l’attache de l’Outre-mer, pour lutter contre la vie chère, pour favoriser l’emploi des jeunes, pour promouvoir l’égalité réelle entre la France hexagonale et les Outre-mer, pour permettre une coopération régionale renforcée des Outre-mer avec les pays de leur environnement régional naturel.

Manuel VALLS a toujours lié le développement de la compétitivité économique qui est nécessaire au respect d’une justice sociale humaine et solidaire.

Comme moi, c’est un humaniste qui veut remettre la personne au cœur du social et de l’économique.

Quand la fonction publique a été brisée lors des années précédentes, il a recruté dans la Gendarmerie, la Police, la santé, la fonction publique, et notamment surtout 60.000 enseignants ! C’est lui qui a mis en place le compte personnalisé formation qui est un droit fondamental, comme le tiers-payant en matière de santé, ou la politique de relance du logement social et de l’emploi Outre-Mer…

A chaque fois que nous l’avons sollicité pour la Martinique, il nous a aidés.

Les Samaritains et les compatriotes du Nord, déshérités des politiques publiques locales comme nationales, en savent quelque chose : grâce à son soutien, nous avons pu programmer plus de 600 logements sociaux sur cinq ans, redynamiser le Centre-bourg, les quartiers et le Morne-des- Esses, moderniser la Place de l’Union, reconstruire le stade Xercès Louis, remobiliser nos jeunes…

Lors des catastrophes naturelles de ces dernières années, il a agi rapidement pour que la solidarité nationale vienne au secours des sinistrés et déshérités.

Manuel VALLS mérite notre confiance.

Car au-delà des mots, il a agi. Sans jamais rien demandé en retour.

Oui Manuel VALLS est un homme de Gauche authentique, humaniste et solidaire, même s’il veut concilier celle-ci avec une économie dynamique, innovante, active et compétitive, qui puisse s’inscrire dans les grands échanges mondiaux. Avec lui, l’Outre-mer a retrouvé sa dimension mondiale.

Manuel VALLS a surtout été à nos côtés lors des attentats terroristes qui ont touché nombre de Martiniquais en 2015 et 2016, à Paris ou à Nice, et a su protéger tous les Français dans cette épreuve dramatique.

C’est un homme de courage.

Enfin, nous partageons sa conception républicaine de la laïcité qui est de respecter librement les cultes dès lors qu’ils n’entravent pas les idéaux républicains.

C’était la conception de nos ancêtres comme Joseph LAGROSSILLIERE, Marius HURARD ou Aimé CESAIRE.

C’est la nôtre. C’est la sienne.
Et c’est pourquoi, dans le respect du libre débat républicain et démocratique, qui est sain et naturel, avant de nous rassembler tous dans l’intérêt du peuple, nous sommes et serons aux côtés de Manuel VALLS. »

Fait à Sainte-Marie, le 7 décembre 2016