Dans le conflit qui paralyse l’université des Antilles, un collectif citoyen « anti-corruption » et un collectif étudiant animent la fronde contre le retour des trois enseignants mis en examen dans le cadre des détournements de fonds supposés du laboratoire Ceregmia. Depuis quelques jours, un autre collectif, composé de représentants étudiants élus dans les instances de l’université, a aussi décidé de faire entendre sa voix, contre cette fois le blocage de l’université.

unnamed-1