Ceux qui trouvaient radicale la dĂ©cision de l’UMP Martinique de suspendre Karine Mousseau de ses fonctions de porte-parole du mouvement en seront pour leurs frais. Dans un communiquĂ©, Philippe Petit, prĂ©sident de l’UDI Martinique a annoncĂ© suspendre Marinette Torpille, « Ă  titre conservatoire« , de sa qualitĂ© d’adhĂ©rente de l’UDI, suite Ă  son interview accordĂ©e Ă  France Antilles dans laquelle, selon l’UDI,  »elle critique et s’absout de la ligne dĂ©mocratiquement arrĂȘtĂ©e par le bureau de l’UDI ». Une suspension, et peut-ĂȘtre mĂȘme, annonce Philippe Petit, une exclusion, puisque « La CNAT (Commission Nationale d’Arbitrage et de Transparence) se rĂ©unira prochainement et examinera la possibilitĂ© de son exclusion du parti« .

L’UDI Martinique, qui semble davantage par cette suspension sanctionner le rapprochement de Marinette Torpille avec Yan Monplaisir, annonce parallĂšlement, et sans rire, que « la suspension de Marinette Torpille ne saurait prĂ©juger de la tenue des nĂ©gociations en cours avec les partis politiques de la Droite et du Centre Ă  la Martinique pour former une seule liste de coalition« .

@polpubliques / Photo by Alexer

Erratum : Nous avons reçu un second communiquĂ© de l’UDI prĂ©cisant que la suspension de Marinette Torpille n’est pas liĂ©e Ă  sa tribune de soutien Ă  Karine Mousseau sur FA, mais Ă  ses dĂ©clarations toujours sur FA dans lesquelles « elle critique et s’absout de la ligne dĂ©mocratiquement arrĂȘtĂ©e par le bureau de l’UDI ».