Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER) a rendu son verdict concernant les trois enseignants responsables du CEREGMIA à l’Université des Antilles. Fred Célimène, Kinvi Logossah et Eric Carpin sont révoqués de l’enseignement. Une sanction plus lourde que celle rendue en première instance en juin 2016, qui avait été cassée par le Conseil d’Etat. Seul Fred Célimène avait été révoqué, les deux autres acteurs avaient eux été suspendus pour 5 ans. Les concernés ont décidé de faire appel de cette nouvelle décision, qui met néanmoins un terme à de longs mois d’attente et de tensions au sein de l’université.

Le volet judiciaire de l’affaire se poursuit. Fred Célimène et Kinvi Logossah, respectivement Directeur et directeur adjoint du CEREGMIA sont toujours mis en examen pour « escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux en écritures publiques, atteinte à la liberté d’accès aux marchés publics, recel, destruction, soustraction et détérioration de biens ».

@polpubliques