Les propositions formulées par le Conseil général dans le cadre de ses négociations avec les transporteurs ne satisfont pas ces derniers. L’un de leurs syndicats, l’USET, mobilisera ses adhérents ce mercredi 15 juillet sur les routes pour peser sur ces discussions, et tenter d’obtenir davantage que les propositions formulées. Deux points de rendez vous ont été fixés et pourraient être les points de départ d’opérations en direction du conseil général : la pointe de Jaham et le pont de la lézarde. 

Le communiqué du Conseil Général

« Dans le cadre des discussions engagées sur la future réorganisation du transport interurbain de personnes, 4 réunions se sont d’ores et déjà tenues entre le Conseil Général et les organisations représentatives des 289 transporteurs que compte la profession.

A ce stade, le Conseil Général, dans sa volonté de réorganisation du secteur, a proposé aux transporteurs de sortir du système de risque et péril.

Deux dispositifs leur ont été proposés selon les modalités suivantes :

  1. Un dispositif pour les transporteurs qui souhaitent cesser leur activitéCe dispositif serait adaptable en fonction des situations des transporteurs :
    • Pour les transporteurs qui auront plus de 60 ans au 31 décembre 2015, le Conseil Général a proposé le versement d’une aide à la cessation d’activité de 80 000 € par transporteur. 117 transporteurs étant dans ce cas, le montant global de l’aide versée par le Conseil Général, sur ce volet, serait de 10 millions d’euros.
    • Pour les transporteurs qui ont moins de 60 ans mais qui souhaitent changer d’activité, l’aide versée par le Conseil Général serait d’un montant de 45 000 €.
  2. Un dispositif pour les transporteurs qui souhaitent poursuivre leur activité après le 1er janvier 2016Le Conseil Général propose :
    • de prolonger la convention actuelle pour une période transitoire de 3 ans
    • d’accompagner les transporteurs qui le souhaitent en termes de formation et de professionnalisation
    • de verser aux transporteurs une compensation forfaitaire mensuelle en contrepartie du respect d’obligations de service public (nombre de rotations…).

Ces propositions ont été communiquées aux transporteurs lors de la dernière rencontre du jeudi 2 juillet et par courrier. Une nouvelle réunion sera programmée à réception, par la Présidente du Conseil Général, de l’accord ou des contre‐propositions des transporteurs.