Communiqué – Les Ateliers Schoelchérois | Depuis le mois d’octobre 2018, les Schoelchérois endurent les difficultés de déplacement liées aux grèves successives, en particulier au sein de l’entreprise co-traitante SOTRAVOM, qui dessert plusieurs lignes de notre commune. A cette souffrance est venue s’ajouter depuis la semaine dernière l’interruption totale du service sur toutes les lignes qui fonctionnaient encore.

Personnes âgées, étudiants de l’Université et du pôle formation CCIM, jeunes en recherche d’insertion, salarié.e.s qui souhaitent rejoindre leurs postes de travail et rentrer chez eux en fin de journée n’ont plus aucune possibilité.

Les Ateliers Schoelchérois déplorent l’inaction des autorités du transport et de l’Etat, face à la prise en otage de toute une population par un conflit interne à une entreprise.

Nous estimons également que la réaction de nos élus municipaux en poste devrait être davantage à la mesure de cette situation catastrophique, tant en moyens qu’en interventions.

Je proposerais pour ma part de :

  • déployer des moyens exceptionnels, le cas échéant avec Martinique Transport, pour assurer un service minimum convenable, exclusivement aux heures de pointe,
  • faire savoir aux schoelchérois en toute transparence le résultat des revendications des élus municipaux auprès des autorités concernées, et des démarches engagées pour mettre un terme à cette situation.

Schoelcher, le 19 février 2019

Franck Sainte-Rose-Rosemond
Président de l’association citoyenne Les Ateliers Schoelchérois