La scène se déroule au quartier Clairière à Fort-de-France. Quatre places réservées aux personnes à mobilité réduite. Trois occupées par des taxis. L’un d’entre eux, interpellé par l’une de nos lectrices ce mardi 25 février à Clairière (Fort-de-France), a refusé de lui céder sa place, sous prétexte qu’il avait « le droit de stationner à cet emplacement ». Notre lectrice, qui affichait pourtant son macaron et avait signalé son fauteuil roulant, a du stationner plus loin, et se frayer un passage avec son équipement. Le tout à quelques pas d’un poste de Police Nationale…

@polpubliques