Invitée de Maurice Violton le  mercredi 11 février 2015 sur Martinique 1ère, Sylvia Saithsoothane n’a pas eu la langue de bois. La conseillère générale de Rivière Salée a manifesté son intérêt pour les futures élections territoriales, appelé à des discussions dans sa famille politique, et précisé n’avoir été sollicitée ni par EPMN, ni par le MIM.

 

Deux formations et deux leaders auxquels elle ne souhaite pas s’associer : « Alfred Marie-Jeanne, je ne peux pas travailler avec un monsieur comme ça. Autoritaire, qui dit n’importe quoi aux gens. Cela les regarde mais je n’aurais jamais accepté ce qui s’est passé dans son groupe« . Pour Serge Letchimy, c’est le non-respect de « la parole donnée » qui pose problème à l’élue de Rivière Salée. Sollicité par ses soins dans un dossier relatif à l’AMEVI (Association mille et une victimes d’inceste), le député de la Martinique s’est d’abord selon Sylvia Saithsoothane, engagé à soutenir l’action, avant de se rétracter par courrier pour rester dans la logique de son groupe à l’Assemblée Nationale.

Sylvia Saithsoothane qui a également suite à un trait d’humour  »(…) quand je serai présidente de cette collectivité (…) » brossé les valeurs – rigueur, famille, proximité, échange – qui guideraient son action au service des martiniquais.

@francksrr    @polpubliques

 

Letchimy parole donnée. engagement AMEVI. Voté contre.

 

 

Il faut un changement il faut autre chose.

Photo JMM / Madinina TV