Premier succès « lourd » pour Barack Obama, dont les américains commençaient à douter de ses marges de manoeuvre pour mettre en oeuvre son programme de campagne. Le Président démocrate a réussi à mobiliser son camp, malgré de très vives oppositions sur ce sujet sensible, et à faire voter par la majorité du Sénat sa réforme de la couverture maladie. Le processus qui n’est pas pour autant achevé constitue néanmoins un succès de poids dans le pays, et vient également redorer le blason international d’Obama, après l’inertie dont les Etats-Unis ont su faire preuve à l’occasion du Sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique.

Ci-après quelques extraits de l’article paru dans le Monde à ce propos.

« Le Sénat américain a adopté jeudi matin 24 décembre le projet de loi sur la couverture maladie, l’une des mesures clés du programme de réforme du président Barack Obama visant à rendre l’assurance santé plus accessible aux Américains. Le projet de loi de la Chambre haute vise à fournir une couverture à 31 des 36 millions d’Américains qui en sont dépourvus.

Au total, avec le projet de loi du Sénat, 94 % des Américains de moins de 65 ans seraient couverts. Les personnes plus âgées bénéficient quant à elles déjà d’une couverture fournie par l’Etat fédéral : le Medicare.

Ce vote met un terme à plusieurs mois de négociations entre la majorité démocrate et la Maison Blanche, ainsi que de nombreuses discussions avec l’opposition républicaine.

Les sénateurs ont approuvé le texte par 60 voix contre 39, soit sans aucune voix de l’opposition républicaine. Mais les débats au Congrès ne s’arrêtent pas là. Le texte devra encore être fusionné avec celui déjà voté à la Chambre des représentants le 7 novembre. Une version définitive devra ensuite être envoyée au président Obama pour promulgation. »