La rupture est consommée entre Karine Mousseau et son colistier Guillaume de Reynal, tous deux membres du conseil municipal du François. Une rupture annoncée par la tête de liste de Fwanswa Doubout sur son profil facebook, et qui précise aussi la mise à l’écart de Guillaume de Reynal du mouvement franciscain.

Joint par nos soins, Guillaume de Reynal explique être toujours dans l’attente de la décision de la commission des recours de l’UMP, qui n’aurait pas encore statué sur sa demande, le courrier de Luc Chatel reprenant « simplement »  la décision négative de la première instance sollicitée, la commission des adhésions.

Sur le fond, et s’il indique ne pas vouloir nourrir de polémique, l’élu franciscain considère que sa « mise à l’écart » par l’UMP puis par sa tête de liste au François pourraient être les conséquences de son franc parler quant au fonctionnement de l’UMP Martinique, et de ses positions pour le moins sans langue de bois.

Guillaume de Reynal est l’un des rares békés à s’exposer dans la vie politique de la Martinique. Cette exposition vit-elle ses derniers jours ? Probablement pas. Séparé de Fwanswa doubout, mais néanmoins élu par les franciscains, GDR semble plus que jamais déterminé à siéger au conseil municipal de sa commune, mais également à compter et rassembler ses soutiens pour poursuivre son chemin politique.

@polpubliques

 

Photo : Guillaume de Reynal en compagnie de militants UMP lors des dernières municipales