Tribune – Elu.e.s SNES-FSU et SNEP-FSU du lycée Frantz Fanon | « Cette rentrée est en train de bien se passer » se félicitait lundi le Ministre de l’EN sur une radio nationale.
Jugez plutôt ! Ce mardi 3 septembre 2019, les professeurs du LGT Frantz Fanon de Trinité ont eu la désagréable surprise de découvrir que les deux 1ères STMG de l’établissement compteraient cette année 38 et 37 élèves !!! Effarés, tous se sont plaints de l’impossibilité de travailler avec des effectifs aussi lourds : problème de places dans les salles, insuffisance de matériel informatique, problèmes de discipline, manque d’efficacité pédagogique dans une série où, plus qu’ailleurs, beaucoup d’élèves doivent attendre le second tour pour décrocher le baccalauréat. Une seule solution, évidente pour tous : demander au Rectorat de ré-ouvrir la troisième 1ère STMG, qu’il avait lui-même décidé de fermer en juin dernier. C’est un tout autre scénario qui vient d’être retenu par les autorités de l’éducation en Martinique, un double scénario ! Tenez-vous bien ! -Il a été demandé au LGT Frantz Fanon d’annuler la dizaine de redoublements prévue en 1ère STMG et de faire passer les élèves concernés en Terminale. -Pour ne pas surcharger les Terminales STMG du lycée de Trinité, il a été conseillé d’inciter les redoublants de 1ère STMG à quitter Frantz Fanon où ils étudient pourtant depuis la seconde, pour aller s’inscrire au lycée du Lorrain, car la Terminale y est moins chargée ! C’est la 1ère alternative qui a été retenue ! Le gouvernement avait annoncé que l’éducation serait l’une de ses priorités ! Obliger des élèves en grande difficulté à changer d’établissement et à passer en terminale, donc à tenter le bac dans le seul but de réduire le budget de l’Education Nationale en Martinique, est proprement scandaleux ! D’autant plus scandaleux que, s’ils venaient à rater l’examen cette année, les élèves en question se trouveraient face à une autre difficulté : il leur faudrait s’adapter à la nouvelle formule du bac en 2021 ! Cette décision est une preuve éclatante du cynisme et du mépris des autorités de l’Education Nationale à l’égard du service public, des enseignants, des élèves et des parents d’élèves de l’académie en général et du LGT Frantz Fanon en particulier ! Les professeurs du LGT Frantz Fanon prient instamment le Rectorat de la Martinique de recouvrer la raison, une raison humaniste et non comptable, qui prenne en considération l’intérêt des élèves, en rétablissant une troisième 1ère STMG au lycée Frantz Fanon. Gilles Gaudion, Line Rose Cornelus, Daniel Petit, Didier Coucoulis, Daniel Maignan, Inna Claverie, Raphaëlle Georget, Philippe Charles-Sainte-Claire, Thierry Greth, Vincent Tolleron
Les élus SNES-FSU et SNEP-FSU du Conseil d’Administration du lycée Frantz Fanon