Communiqué – CCIM | Bernard Boutboul, spécialiste de la restauration hors domicile, animera une conférence pour les restaurateurs et porteurs de projet ce lundi 15 mai à 18h à la CCI Martinique. Il s’agit de revoir avec eux les fondamentaux mais surtout de s’intéresser aux nouvelles tendances de leur marché. Nul doute : Les consommateurs ont changé leur mode alimentaire. Nos professionnels sauront ils s’adapter ?

« Le consommateur a besoin de changement » Bernard Boutboul, spécialiste de la consommation hors domicile, est affirmatif : « pour rester compétitif, un restaurateur doit savoir surfer sur les nouvelles tendances et prendre en compte les nouvelles attentes de ses clients » Invité par la CCI Martinique pour accompagner les professionnels du secteur, il animera le 15 mai 2017 un atelier coaching pour les professionnels et une conférence grand public à 18h.

Un repas presque parfait ? Le consommateur juge aussi bien la qualité de la nourriture que l’accueil qui lui est fait ou l’ambiance du restaurant. Or sur chacun de ces volets il est possible d’innover. Mais dans quel sens ? Comment construire sa carte ? Comment communiquer efficacement ? Et surtout comment être sûr que ces innovations garantissent encore la pérennité du restaurant ? C’est tout l’objet des échanges qu’aura ce lundi Bernard Boutboul avec les professionnels ou porteurs de projet dans la restauration.

Les modes de consommation et les progrès technologiques évoluent régulièrement. Depuis une trentaine d’année, Bernard Boutboul suit les nouvelles tendances. Il est régulièrement consulté sur les modes de consommation et l’évolution du secteur de la restauration dans le monde entier. Intervenant régulier de la CCI Martinique depuis 2015, il fournit aux restaurateurs actuels et futurs de précieux conseils pour faire évoluer leur offre. Rita Lanoix participe à chacune de ses interventions et témoigne : « Les conseils qu’il donne peuvent être directement appliqué. C’est ce qu’on a fait pour notre carte par exemple, et on a eu des retombées. Grâce à ses interventions on a aussi eu de nouvelles idées de concept qu’on espère bientôt mettre en œuvre…»