Tribune – Daniel Chomet | Il faut se féliciter de voir aboutir pour la première fois en Martinique la mise en place d’un outil de gestion d’espace naturel  voulu par les martiniquais dont la gouvernance sera assurée localement !
Pour exemple, La réserve terrestre de la Caravelle , la plus ancienne ( 40ans ) est une réserve nationale !
Le projet de réserve marine du Precheur lancé par la Region Martinique en 2006 a toujours bénéficié du soutien de l’ensemble des forces politiques.
C’est assez rare pour le souligner …
cependant il a fallu une très forte mobilisation des différents acteurs , Mairie du Precheur, État , Region, afin de faire converger les intérêts d’usagers de la mer et du littoral qui ont l’habitude de s’ignorer, sinon de se combattre …
Pécheurs , plongeurs  ,plaisanciers , habitants, entrepreneurs …
Cela me donne l’occasion de souligner l’importance de l’implication de Marcellin Nadeau et de son équipe municipale, qui a été déterminante afin de faire évoluer les craintes et les vives oppositions de terrain.
D’autres maires ont souvent renoncé en pareilles circonstances  !
Cependant la mise en place d’un espace de gestion concerté est un formidable atout de développement dont chacun saura tirer avantage !
Pour exemple la réserve de la Caravelle attire 200 000 visiteurs par année et contribue fortement au formidable développement de  la zone de Tartane !
Au point que les pécheurs du secteur avaient sollicité  le PNRM afin d’étendre la réserve terrestre en mer…ce dossier suit son cours .  J’espère simplement qu’il aboutira !

S’agissant du projet de réserve marine du Precheur, c’est en 2015 qu’il a été finalisé sous notre mandature avec la Region Martinique en maître d’ouvrage . La Region ayant délégué au PNRM la gestion de la réserve  avec à la clef une enveloppe de 500 000€ afin d’organiser  et structurer la nouvelle réserve !

Oui , l’inauguration de cette réserve  avec le prince Albert de Monaco est un symbole puissant afin de lui donner de la visibilité  , mais cela ne pourrait suffire  à  combler  la triste réalité ..

La réserve existe  depuis 2 ans !
Les moyens financiers afin de lui permettre d’exister ont été attribués depuis 2 ans aussi !

2 longues années sans que la moindre action ne soit menée …

- Aucun balisage en mer et sur terre. Ne serait-ce que pour la signaler , alors même que les 12km du littoral du Prêcheur sont totalement soumis à réglementation !

- Aucun recrutement réalisé afin de créer une police de la réserve , comme cela existe dans toutes les réserves du monde , à St-Anne tout comme à la Caravelle !

- Aucun local , afin de domicilier la dite réserve ..

- Aucun matériel ,acheté .. Pas de bateau , pas de scooter de mer… pas même un canot  ,   afin d’assurer la mission de surveillance en mer !

- Aucune réunion du comité de pilotage afin de doter la réserve d’instances de gouvernance !!

Je rappelle que ce comite de pilotage ne peut être convoqué qu’ à la seule invitation de la CTM , maitre d’ouvrage…

Rien de tout  cela n’a été fait !

Pas un euro  n’a été engagé, des 500 000 € versés par la Region au PNRM pour réaliser  ces tâches qui lui incombent  ….

Alors les farandoles qui ont accompagné l’inauguration ne sauraient combler cette désolante réalité …

Je m’interroge sur les raisons profondes de cette situation car l’incompétence seule ne saurait expliquer cela !

Cependant j’exhorte les décideurs de la CTM et du PNRM à se mettre au boulot afin de faire réussir la Martinique …
Notre Martinique a de vrais atouts afin de devenir la première destination pleine nature de la Caraibe …
Cette perspective constitue un levier de développement remarquable… encore faut il y croire pour le réussir !