Communiqué de presse du Groupement des Investisseurs Hôteliers des DOM (GIHDOM) relatif à une modification du CICE pour les DOM

« Le Groupement des Investisseurs Hôteliers des DOM (GIHDOM) vous informe que les trois amendements déposés par Monsieur Patrice MARTIN-LALANDE, Député de la circonscription Loir-et-Cher, et cosignés par 20 de ses collègues, ont été déclarés « recevables » et seront donc discutés en séance publique.

Cette discussion devrait avoir lieu ce vendredi 14 novembre au matin à l’Assemblée Nationale.

Ces amendements ont pour objectif de différencier et de renforcer à 18 % le taux du CICE applicable aux secteurs exposés à la concurrence internationale, en particulier le tourisme dans les départements d’outre- mer.

Les professionnels de l’hôtellerie soulignent en effet la grande difficulté de devenir compétitif avec un coût du travail jusqu’à quinze fois supérieur à celui des destinations concurrentes voisines et avec un important différentiel entre l’euro et le dollar.

Il s’agirait de renforcer la compétitivité des entreprises de ce secteur afin qu’elles puissent se développer et créer de l’emploi.

L’augmentation progressive du taux renforcé du CICE de 6 % à 18 % sur 2 ans bénéficierait aux seules entreprises exploitées dans les DOM appartenant au secteur très exposé du tourisme.

Lors de la récente visite du Président du MEDEF à la Martinique, Monsieur Pierre Gattaz, de nombreux socioprofessionnels, dont le Président de GBH, Monsieur Bernard HAYOT, se sont prononcés pour que le CICE soit mieux ciblé et soit majoré en faveur des secteurs très exposés, quitte à ce que d’autres secteurs n’en bénéficient pas au-delà des taux appliqués aux entreprises de l’Hexagone.

Le 26 juin 2014, les MEDEF de Martinique et Guadeloupe ont signé une motion commune introduisant la même demande auprès du Gouvernement.

Nous saluons toutes ces initiatives et espérons que la représentation nationale l’adoptera. »

Yan Monplaisir, Vice- Président du GIHDOM