Communiqué - L’Union des Femmes de Martinique exprime sa désapprobation et son inquiétude sur la création du nouveau Ministère de la Famille, de l’Enfance et du Droit des Femmes lors du remaniement ministériel qui vient d’être fait.

Il convient de rappeler que le Président de la République Française, avait déclaré vouloir faire du Droit des Femmes l’une de ses priorités, et avait créé au début de son quinquennat un Ministère du Droit des Femmes à part entière.

Aujourd’hui, ce Ministère se trouve non seulement considérablement réduit puisqu’il est partagé avec celui de la Famille et de l’Enfance, mais plus grave ce choix politique conduit à cantonner une fois de plus les Femmes dans le rôle d’épouse et de mère qui leur a toujours été attribué.

Les féministes de l’UFM, comme les féministes françaises, s’insurgent contre l’amalgame fait par la création de ce Ministère « multitâches » qui, au lieu d’élargir les droits des femmes à toutes les sphères de la société (travail, citoyenneté, culture…) dans lesquelles les inégalités persistent tend à les réduire à l’unique sphère familiale.

Gageons cependant sur la nomination de Laurence ROSSIGNOL qui a toujours revendiqué ses idées féministes à la tête de ce Ministère pour donner au droit des femmes la place qu’elles méritent.