D’un côté un internaute ulcéré qui poste le mercredi 24 août 2016 une vidéo sur les réseaux sociaux. On l’y entend dénoncer le « racisme » de deux touristes qui auraient demandé à un vigile de l’hôtel Bakoua aux Trois-Ilets « de chasser des enfants antillais qui étaient sur la plage ». L’homme filme les deux touristes tout en dénonçant leur comportement. Des touristes qui ne réagissent pas à la mise en cause.

L’autre version est livrée par la direction de l’hôtel Bakoua. L’établissement annonce dans un communiqué vouloir « rétablir les faits » : « En effet, les clients qui sont clairement identifiables sur cette vidéo ont simplement demandé au vigile, alors que la plage était pleine de monde de bien vouloir leur trouver des transats. Le vigile a simplement fait son travail et demander aux personnes qui n’avaient pas payé leur transat de bien vouloir ne pas les utiliser. La plage est un espace publique sur lequel tous, quelque soit sa couleur de peau, son origine et sa religion, sont les bienvenus. Par contre les transats et infrastructures appartiennent à l’hôtel et sont des installations payantes. Il est donc normal que le vigile veille a ce que ces installations soient utilisées par les personnes les ayant payées. Et que les clients puissent bénéficier de transat à la plage. Il ne s’agit donc en aucun cas d’un acte raciste de ces clients vis à vis des antillais présent sur le site. »

L’ affaire continue à déchainer les passions sur les réseaux sociaux. Les uns s’en prenant aux touristes montrés à visage découvert sur la vidéo. Les autres affichant leurs interrogations quant au contexte de ce fait divers.

@polpubliques