L’Iedom a rendu son rapport pour le 4ème trimestre 2013, sur la conjoncture économique en Martinique.
L’indicateur du climat des affaires, (ICA) augmente depuis 2012, +5,2 points en décembre, mais reste 4 points en dessous de la moyenne de longue période(100). Une situation qui dure depuis 2008.

En Martinique, on observe une hausse des prix de 0,7% sur l’année 2013, avec un +1,8% pour l’alimentation.
Le maintien d’un bas niveau de l’inflation est du à la baisse des couts de l’énergie, -2,1%.

Au 4ème trimestre, le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de 0,8%. À la fin décembre, ils étaient 44 875. Cependant ils sont plus nombreux à s’inscrire à Pôle emploi en 2013, +2,7% de demandeurs et +1,3 d’allocataires.
Pourtant, les offres d’emploi ont augmentées de 3,7% sur l’année.

La consommation des ménages est, quant à elle, en baisse à presque tous les niveaux. Sur l’année, l’achat de biens divers diminue de 2,7%, les équipements électriques et ménagers de 9,5% tandis que l’immatriculation de voitures recule de 2,7%.
Paradoxalement, les recettes des hypermarchés font un bond de 2,2%.

On observe également une certaine prudence financière des martiniquais, qui se traduit par la diminution des retraits de cartes bancaires (-2,9%) et des problèmes de paiement par chèques (-2,4%). Enfin, le recours au crédit diminue de 2,7% en 2013.

D’autre part, la Martinique subit une baisse d’investissement dans les entreprises de 2,7% en 2013.
L’importation des biens d’équipement recule de 2,1% et l’achat de véhicules utilitaires de 10,9 %.
L’économie martiniquaise s’oriente de plus en plus vers le tourisme. En 2013, le nombre de passagers à l’aéroport Aimé Césaire augmente (+5%) et le nombre de croisiéristes explose avec 48,8% de plus qu’en 2012. Enfin, l’hôtellerie enregistre aussi une hausse d’occupation.

{@jorisylvie}