Analyse – Thomas Thurar – Politiques Publiques a cherché dans le programme des neuf listes, les engagements relatifs à  l’environnement et l’écologie. Développement durable, transition écologique, énergies renouvelables, chlordecone, sargasses ou protection des récifs coraliens, seules six d’entre elles évoquent ces questions, avec plus ou moins d’attention, de conviction, et de solutions. Une problématique pourtant primordiale compte tenu de la situation de la Martinique, au coeur d’une zone à forte sismicité, sur la trajectoire d’importants phénomènes climatiques, cyclones ou brumes de sables. Un territoire exigu, susceptible de tirer profit de ses nombreuses ressources naturelles, de la mer, du littoral, ou de l’intérieur des terres.  Dans son programme « Ba Peyi-a an Chans » ne fait pas référence directement à l’écologie…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres