Confidentiels – Franck Sainte-Rose-Rosemond - Quelle que soit l’issue du scrutin des 6 et 13 décembre prochains, une nouvelle ère s’est déjà ouverte pour la mouvance indépendantiste martiniquaise. Les tentatives avortées de Jean-Philippe Nilor d’infléchir les positions de son leader, le positionnement de Francis Carole, président du Palima, au plus près du même Alfred Marie-Jeanne, contre vents et marées, la transmission du leadership entre Garcin Malsa et Marcellin Nadeau autour du Modemas, sont quelques uns des éléments qui attestent de cette dynamique en oeuvre depuis plusieurs mois. Comment peut se recomposer la famille indépendantiste, et pour quels objectifs ? « Francis Carole, le meilleur atout d’Alfred Marie-Jeanne » Pondéré, pédagogue, Francis Carole est un homme de valeur. Sa décision d’affronter Aimé…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres