Communiqué – AACC | Décidément !
Après les abus envers les femmes sur une affiche routière, c’est un message publicitaire pour des produits de bouche qui use de l’addiction à la cocaïne pour argument !

Face à l’indignation de consommateurs sur les réseaux sociaux, l’Association des Agences Conseil en communication (AACC), a contacté un responsable de la marque. Ce dernier indique sa volonté de communiquer sur le remplacement de l’addiction à cette drogue par l’addiction à ses produits.
J’ai rétorqué de la possibilité pour des familles touchées par toutes sortes d’addiction de se sentir instrumentalisées par un message mercantile usant d’une maladie grave.

Le dirigeant m’a indiqué qu’il retirerait ce message.

Pour l’heure, c’est le rôle de l’AACC de rappeler qu’un minimum (!) de déontologie sied à toutes actions humaines et en particulier à la publicité.
Nous dénonçons, au travers de cet exemple, l’inconscience de créatifs qui font grand mal à notre profession en laissant croire aux entreprises que le buzz peut emprunter toutes les voies et moyens; que seul le résultat compterait.

Je me permets également de confirmer que l’ARPP Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ex- bvp) joue pleinement son rôle, au travers du Jury de Déontologie Publicitaire-JDP, dès lors qu’il est saisie par des consommateurs ou entreprises, via le site web de l’Arpp.
Certains me rapportent des propos inexacts, réclamant de ma part une action au nom de l’ARPP. Permettez que je rappelle ici que j’en suis membre et pas représentant. Par contre, et en ma qualité de vice président de l’AACC Outre Mer, voilà qui est fait.

Et si l’annonceur, initiateur de ces faits, changeait dorénavant ses pratiques publicitaires, et si lorsque qu’un doute subsiste quant à la légalité (mention sanitaire alimentaire par exemple) ou à la déontologie, il prenait le temps au préalable d’interroger les services de l’ARPP, nous aurions débuté un chemin vertueux et professionnel. N’oublions pas que la communication est une dépense sérieuse pour les entreprises et les équipes qui en supportent les conséquences.

C’est ce que toute une profession respectueuse des valeurs de ses métiers porte de ses vœux en cette nouvelle année.

Franck Zameo, Vice-President Délégation Outre-Mer AACC.

 

A propos de l’AACC – Créée en 1972, l’Association des Agences-Conseils en Communication (AACC), est un syndicat professionnel régit par la loi du 21 mars 1884. Représentant plus de 80 % de la profession, l’AACC regroupe 200 entreprises qui emploient aujourd’hui près de 10 000 salariés. L’AACC est aussi une fédération de métiers qui couvrent l’ensemble des disciplines de la profession : publicité, marketing services, communication interactive, communication corporate, communication santé, production publicitaire, communication éditoriale, et communication événementielle. L’adhésion à l’AACC astreint, entre autres obligations, au respect de règles professionnelles strictes qui font la valeur du label AACC.