Confidentiels | La comparution devant le tribunal d’Alfred Marie-Jeanne, de sa fille, et de l’architecte Mark Frampton est programmée pour ce mercredi 3 mars 2016. Un procès qui concerne les modalités de participation du conseil régional de Martinique à la reconstruction d’écoles à la Dominique et à Grenade, entre 2004 et 2010, suite à des catastrophes naturelles. Les faits qui valent à Alfred Marie-Jeanne et à ses proches d’être mis en examen ne concernent pas le principe d’une intervention de coopération régionale. La justice s’intéresse en premier lieu à la manière dont ont été mises en oeuvre ces opérations, et en particulier aux délibérations qui fixent les montants des interventions de l’ex-conseil régional. Autre sujet d’interrogation, le rôle…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres