Léon Bertrand, Maire de Saint-Laurent du Maroni a été condamné ce jeudi 2 octobre à 20 mois de prison dont 4 avec sursis, 2 ans de privation des droits civiques et 80 000 euros d’amende. L’ancien ministre (UMP) français du tourisme a été convaincu de « délit de favoritisme et corruption passive » dans l’affaire des marchés publics de la Communauté de Communes de l’Ouest Guyanais qu’il présidait également.

Réélu triomphalement (avec 65% des suffrages) à la tête de sa commune en mars dernier, Léon Bertrand faisait appel du jugement prononcé en 2013 par le tribunal correctionnel de Fort-de-France. Il pourrait se pourvoir en cassation, ou effectuer  un peu moins d’un an de prison ferme, après plusieurs mois passés en détention préventive.

@polpubliques