Ce samedi 18 juin 2016 s’est tenue la première journée des « Assises du Sport Martiniquais » à l’Institut Martiniquais du Sport (IMS), une action phare initiée par la Collectivité Territoriale de Martinique . Cette initiative, bien accueillie par les acteurs du sport se poursuit tous les samedi jusqu’à la fin du mois de juillet 2016. Tous les représentants du monde sportif sont appelés à venir échanger, faire des retours d’expérience et être des forces de propositions autour de ce facteur important de cohésion sociale. Par les valeurs qu’il véhicule, il dynamise la vie d’un territoire et contribue entre autre à l’épanouissement de la population et à la lutte contre les exclusions.

Deux thèmes ont été abordés pour cette première journée:

- Sport et équipements, présenté par Marius NARCISSOT (Président de la Commission Sport à la CTM)

- Les métiers du sport (présenté par Jean-Philippe NILOR, vice-président de l’Assemblée de la CTM et Président de l’Institut Martiniquais du Sport).

Jean-Philippe Nilor, vice-président de l’assemblée de Martinique, et président de l’Institut Martiniquais du Sport a commenté la première journée des « Assises du Sport Martiniquais ».

« L’Institut Martiniquais du Sport doit désormais occuper un rôle déterminant dans l’élaboration, la conception et la mise en place des formations dans le domaine du sport.

Plus que jamais :
- CTM, 
- Mairies et Communautés d’Agglomération
- Organes d’Etat, 
- Le CROSMA
- L’ARS
- L’Université des Antilles
- Le Rectorat
- Le Comité Martiniquais du Tourisme
- Les associations, ligues, comités régionaux et autres fédérations,
- le monde de l’entreprise et notamment des entreprises liées au sport
- les encadrants, techniques
- les dirigeants d’association
- les bénévoles…,

doivent conjuguer leurs efforts, jouer en équipe et non plus en solo, pour gagner ce match capital pour notre Martinique de demain.

Plus qu’un « bras armé » de la CTM, l’IMS doit être une plateforme, un espace d’harmonisation des multiples politiques publiques en matière de formation et de recrutement dans le domaine du sport.

C’est à ce prix que nous ferons ENSEMBLE en sorte que le livre blanc ne reste pas lettre morte et que, dans le cadre de ces assises, le sport Martiniquais ne reste pas « asiz » mais « doubout » !!! »

Photo : JP. Nilor, M. Narcissot et L. Boutrin