Article publié sur le site web de l’organisation politique www.noupepla.com suite à son assemblée générale du dimanche 10 janvier 2016 au Prêcheur.

« Annou mété grif an tè » ! C ‘est le mot d’ordre de l’Assemblée Générale de NOU PEP LA qui s’est tenue dimanche 10 janvier 2016 au Prêcheur. Les militants  sont d’ores et déjà prêts pour les rudes combats à venir, face à une CTM« construite dans une alliance négociée bien avant la campagne, une CTM où les postes clés concernant l’avenir économique du pays sont remis entre les mains de la droite libérale » (Gilbert PAGO).

La vigilance devra être quotidienne face aux premières mesures, dans l’intérêt du peuple Martiniquais. « Il faudra défendre les petits » (Robert SAE), poursuivre la construction collective avec les deux pieds dans la société civile, avancer dans « la souveraineté écologique qui est fondamentalement liée à la souveraineté alimentaire et à la question de la répartition des terres » (Garcin MALSA), …

Bilan et perspectives

Cette rencontre qui a réuni 250 militants et sympathisants a été l’occasion de dresser le bilan de la dernière campagne électorale mais aussi et surtout, de présenter les perspectives pour l’année 2016…

AG 10 janv 2015 2

La mobilisation des militants et autres sympathisants avant et pendant la campagne officielle a été soulignée. L’implication et la conviction des membres des 4 sections aura permis de réaliser le score plus qu’honorable que l’on connait au premier tour. On retiendra les bokantaj, les prises de paroles, les meetings, les distributions de tracts…

On retiendra aussi la présence du mouvement sur les réseaux sociaux….mais aussi l’échange avec les martiniquais qui ont su apprécier les valeurs portées par NOU PEP LA.

L’analyse de l’évolution des scores des deux mapipis entre 2010 et 2015 montre la percée et le potentiel de NOU PEP LA et ses potentialités pour les prochaines échéances.  Les enseignements sont d’ores et déjà tirés collectivement pour le positionnement et les futures actions de NOU PEP LA. La force de NOU PEP LA est d’avoir analysé les besoins du peuple et d’avoir su construire, avec le peuple, des réponses concrètes. Cette campagne a été gérée par une direction collégiale, dans un collectif permettant de construire une synergie autour de Marcellin NADEAU. Tout l’appareil NOU PEP LA  a ainsi pu être mis en place malgré des délais courts, avec l’implication de tous les militants de terrain, dans un fonctionnement démocratique.

NOU PEP LA n’est pas un mouvement crée pour les élections de la CTM et bien que plusieurs organisations politiques le constituent,  ces dernières gardent leur indépendance et leur autonomie. « Les perspectives de NOU PEP LA s’inscrivent essentiellement dans la défense des intérêts du peuple Martiniquais »« Nous restons un rassemblement de citoyens et de citoyennes sur des bases de transformations sociales… sur l’avenir de la Martinique », affirme Marcellin NADEAU.

« Nous sommes à peu près sûrs que des choix courageux, des choix nécessaires au développement durable de ce pays ne seront pas faits. Nous sommes en attente pour proposer mais aussi pour mobiliser »…. « L’idée est d’instaurer un rapport de force favorable aux personnes défavorisées, aux petites entreprises, aux jeunes, aux personnes agées, aux personnes porteuses de handicaps, à toutes les personnes victimes de violence… » a déclaré Marcellin NADEAU porte flambeau du mouvement citoyen.

Nous devons faire Peuple ! car c’est le peuple seul qui doit prendre sa destinée en mains ». 

Le prochain congrès de NOU PEP LA annoncé sera l’occasion de fixer la structure organisationnelle, les axes de travail politique et les principaux combats à mener,  avec le peuple.

ANNOU POTE MANNEV !