A l’appel de cinq organisations syndicales de l’institutions, les services de la collectivité de Martinique sont paralysés ce mercredi 13 avril 2016. Les deux séances de négociation avec les conseillers exécutifs n’ont donc pas permis d’avancées suffisantes quant aux revendications des syndicats. Moyens et conditions de travail, organisation des services, « respect des contrats » … les revendications sont relativement proches d’un syndicat à l’autre.

Une grève qui s’inscrit dans un climat dégradé pour la toute nouvelle collectivité. Otage des polémiques financières entre majorité et opposition, l CTM fait également les frais des déclarations récentes et peu apaisantes du président de l’exécutif quant à la « liquidation » de plusieurs services et satellites, dont certains revendiquent pourtant des résultats positifs, et à ses menaces à peine voilées en direction de certains agents de la collectivité, qu’il a récement invité à « partir sur leur propre poids« .

A lire également : « Alfred Marie-Jeanne va t-il au clash avec le personnel de la CTM ? »

@polpubliques