Dans une longue mise au point, le maire et conseiller général du Diamant réagit aux multiples commentaires qui ont suivi sa décision de rejoindre l’alliance dirigée par Serge Letchimy, et livre les motifs de son choix.

Chers amis, chers camarades du Diamant

Certains médias n’ont pas manqué de mettre la lumière sur le Diamant embrumé par les rumeurs les plus folles, les plus fantasmagoriques, les plus infâmantes et diffamantes, sur moi, candidat et aussi sur toute l’équipe qui m’accompagne. Y répondre mot pour mot ? Il n’y a pas plus facile que descendre et de se vautrer dans la boue des supputations et des médisances.
C’est indécent, totalement indigne pour notre ville C’est un manque de respect pour la population qui mérite une campagne à la hauteur des enjeux qui s’annoncent.
Ces attitudes là ne relèvent pas de mes compétences, mais de celles des autorités judiciaires pour ces atteintes diffamatoires Elles relèvent beaucoup de la psychanalyse dans la force malsaine et hallucinante des inventions répandues.
Je ne connais de macadam que celui que nous avons posé récemment sur les routes de la ville Je ne savoure de macadam que certains matins, avec des amis. Tout autre macadam si pimenté soit-il est indigeste parce qu’amalgame de coups bas, de coups tordus, de faussetés nauséabondes
Nous, Nous avons toujours pensé que l’Espace politique était un lieu de confrontation d’idées, de débats idéologiques, de mises en avant de projets. Si combat, il y a, il doit être, selon Nous, essentiellement, celui des convictions profondes et des opinions fortes .
Si combat, il y a il doit se faire sur nos visions respectives du Diamant de demain, du Diamant social, intergénérationnel, culturel, touristique, écologique et économique…
C’est ce vide de pensées et de perspectives claires qui caractérise ceux et celles qui ont choisi les armes de la salissure, du songe et du mensonge
Ne pouvant avancer aucun argument politique pertinent au cœur de ce grand moment politique que vit le pays, soit l’arrivée imminente de la CTM, ne pouvant rien écrire sur la nouvelle page historique que va vivre ce pays qui est le nôtre au sein de cette Première Grande Assemblée, mais voulant y figurer à tout prix, à n’importe quel prix, les voilà contraints de manier calomnies et ignominies sur tous ceux qui m’entourent.
Ils prêtent aux autres , leurs propres faiblesses et leurs propres bassesses Et nous refusons net de participer au jeu purulent des profanations propagées.
La vérité n’a pas de croustillant à répandre, mais elle a la lumière de la sobriété et de la concision. La vérité ne jette personne en pâture mais elle finit toujours par gagner contre la vindicte.
Depuis 2005 où j’ai été élu Conseiller général, depuis 2008 où j’ai endossé grâce au suffrage des Diamantinois, les deux honorables casquettes de Maire Conseiller général, je n’ai mis ma personne en avant, je ne lui ai jamais donné un prix, je n’ai aucun souvenir d’un marché ou d’une tractation au nom de mon ambition ou d’une probable gloire.
Depuis 2005, je ne suis guidé que par le Collectif, soit : le devenir du Diamant, son bien être, aider nos administrés à mieux vivre dans une ville phare par la force de son patrimoine, l’éclat de son environnement et de son attractivité.
Je ne cesserai de le dire car c’est là qu’est le Vrai : je suis aujourd’hui candidat sur la liste d’Ensemble pour une Martinique Nouvelle, groupe présidé par Serge Letchimy, car notre collaboration depuis 2010 a été sans égale : Construction du marché polyvalent de Dizac , Aides nombreuses aux personnes âgées, personnes au chômage, en quête d’emplois, en précarité, Aménagement de sites historiques ou sportifs entre autres
Et qu’à partir de 2016, en Martinique et au Diamant , nous travaillerons au Développement du logement social, à la Solidarité aux personnes, à accroître la mise en activité de nos jeunes, à faire de la Mer un facteur de nouvelles économies, à privilégier les formations de qualité, pour ne citer que quelques points forts de notre programme pour les années à venir.
Voilà ma vérité simple et sans détours,. Voilà ce sur quoi nous devrions les uns et les autres débattre et échanger pour éclairer les votes du 6 et 13 décembre
Très cordialement et avec confiance
Votre Maire-conseiller général
Gilbert Eustache (déc 2015)