Le président du Conseil Régional de Martinique a condamné dans un communiqué le blocage du port de Fort-de-France. « Serge Letchimy condamne fermement tout blocage du port de Fort de France, et toute atteinte portée à l’économie locale. Le Port de Fort de France est un outil essentiel pour le développement économique de la Martinique. Le Président du Conseil Régional demande la reprise immédiate et sans conditions des négociations sous l’autorité de médiateurs. Le Président saisit de ce fait l’association des médiateurs et demande aux parties d’en faire de même pour une reprise des négociations, et sortir de ce conflit qui porte préjudice au pays.« 

Comment être le fer de lance du développement économique, sans désavouer un élu important de son propre parti, un proche de surcroît ? Comment conjuguer « raison économique » et conviction politique : le PPM d’Aimé Césaire, de Pierre Aliker et de Camille Darsières, qui se revendiquait parti de masse, parti des travailleurs, ne saurait contester à une corporation de travailleurs, fusse t-elle de travailleurs très avantagés, le droit de lutter pour leurs droits. Comment enfin saluer la combattivité de Karine Roy-Camille et accompagner le pari pris sur la croisière comme locomotive du tourisme, et en même temps laisser se réduire à néant en quelques jours les avancées obtenues auprès des compagnies de croisière, les projets d’aménagement du Grand Port en la matière…

A tous ces titres, l’équation est délicate pour Serge Letchimy, et pourrait le devenir plus encore : le conflit au départ circonscrit au débarquement de véhicules neufs risque de s’étendre. L’échec des négociations pourrait déjà avoir impacté le déchargement d’un bateau de marchandises durant le week-end. 

@francksrr  @polpubliques

Abonnez-vous et accédez à nos contenus réservés. A lire également  « Dockers : L’anomalie martiniquaise«