La visite de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, en Guadeloupe et en Martinique, a ouvert la voie au lancement par le gouvernement de plans d’action interministériels pour la jeunesse dans les deux territoires. Les préfets de Martinique et de Guadeloupe sont chargés d’approfondir le dialogue avec les acteurs de terrain afin de recueillir leurs propositions et projets autour des axes suivants :

  • La formation et l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi dans la continuité des annonces du Président de la République pour la mise en œuvre d’un contrat d’engagement jeune au 1er mars 2022 ;
  • La formation et l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi ;
  • La continuité territoriale pour les jeunes et notamment les étudiants ;
  • L’offre culturelle destinée à la jeunesse ;
  • L’offre d’activités sportives et les projets d’infrastructures sportives de proximité destinés à la jeunesse ;
  • Le logement des jeunes et notamment des étudiants ;
  • L’engagement et la citoyenneté ;
  • L’accès et l’information aux droits.

A la suite de cet échange, un travail interministériel entre les ministères de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports ; du Travail ; des Outre-mer ; de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ; de la Culture et de la Communication ; et du Logement, sera mené pour déboucher sur ces plans d’actions dans chacun des deux territoires des Antilles.

En Martinique, le Gouvernement a donné mandat au Préfet Stanislas Cazelles, en lien avec le recteur, pour mener des négociations avec les organisations syndicales, les représentants de la jeunesse martiniquaise et la Collectivité territoriale de Martinique, dans le cadre de l’atelier jeunesse prévu dans l’accord de méthode signé samedi 27 novembre.