Le Moulin de Val d’Or est l’un des rares édifices surélevés de ce type en Martinique. Et désormais le seul flambant neuf du département, qui témoigne du passé sucrier et esclavagiste de la Martinique. Acquis en 1977 par le premier groupement des communes du Sud, il vient d’être réhabilité par la communauté de l’Espace Sud et ses partenaires, sous le contrôle de l’architecte des bâtiments de France. Il existe en Martinique d’autres moulins de ce type servant à la fabrication du sucre de canne (dont celui visible à l’habitation Clément, mais aucun qui dispose de la capacité « industrielle » de celui-ci, avec ses 18 mètres de hauteur (équivalent d’un immeuble de 6 étages).

Objectifs de l’Espace Sud à travers cette initiative : « valoriser le patrimoine architectural et identitaire du Sud de la Martinique », mais aussi « offrir au public une vision concrète de l’histoire du sud de la Martinique dans sa dimension économique, sociale et technique ». Des objectifs dont le PNRM (Parc Naturel de la Martinique) sera le garant : L’établissement public est en effet chargé de l’animation du lieu au moins jusqu’à la fin de l’année 2013.

Les travaux de réhabilitation ont été conduits pour un montant de 2,5 millions d’euros (FEDER : 51 %, Espace Sud : 21%, Etat : 17%, Région : 11%), pour un équipement qui sera ouvert au public dès les prochaines journées du patrimoine à la fin du mois de septembre.