Communiqué – Philippe Petit – « NE PAS MELANGER COCOS ET ZABRICOTS » : La Droite Classique devient indépendantiste ! - A l’image de son renoncement aux élections municipales de Saint-Joseph en 2014 au profit  d’un indépendantiste, le leader de la Droite Classique, Yan MONPLAISIR, en s’alliant à nouveau avec les indépendantistes brouille encore plus les cartes au profit de quelques strapontins supplémentaires à la CTM !

Cette alliance contre nature entre indépendantiste du 74 et Droite Classique, et cette contradiction manifeste font le lit des abstentionnistes et des populistes de tous bords !

Après le ralliement d’une première partie de la Droite avec les autonomistes en 2010, voici la trahison de l’autre partie avec les indépendantistes en 2015, ramenant la classe politique martiniquaise à un bipolarisme autonomiste-indépendantiste, alors que la population a voté à 80% contre l’article 74 d’autonomie !

L’UDI et « La Martinique Autrement », malgré leur faible score du 1er tour, se refusent à la disparition de la Droite et du Centre, voulue par la Droite Classique, au profit des indépendantistes et demeurent debout et intègres en défendant leur projet et les valeurs du libéralisme humaniste et de l’écologie dans la nation française et dans l’Europe.

L’UDI et « La Martinique Autrement » dénoncent la mascarade de la Droite Classique et  continueront à défendre haut et fort les valeurs portées par les Centristes, et l’honneur de leur parole vis-à-vis des électeurs et électrices qui leur ont fait confiance.

Philippe PETIT, Président de l’UDI Martinique, Tête de liste « La Martinique Autrement »