Lunel Héloïse alias « Papy Héloïse » est décédé le mardi 30 juillet 2013, à l’âge de 96 ans, à son domicile du Morne Rouge.

Cette personnalité très connue de la commune avait de nombreuses cordes à son arc : l’agriculture dont il avait fait sa profession, la peinture, et la musique traditionnelle. Lunel Héloïse était le dernier joueur de guitare Hawaïenne en Martinique.

Cet homme discret s’intéresse très jeune à la musique. Dès l’âge de 15 ans il se passionne pour les instruments à cordes, passant de la mandoline au banjo, puis tombe amoureux de la guitare hawaïenne, instrument qui l’accompagnera tous les jours jusqu’à la fin de sa vie.

Avec Rémy Rondel, il forme un petit orchestre qui s’appelle Les Anges noirs. Ils jouent de temps en temps dans les boîtes, à l’habitation Leyritz à Basse-Pointe, à l’Auberge de la montagne Pelée au Morne-Rouge… Il jouera également aux côtés des frères Coppet. Une passion matérialisée dans un dernier album original, intitulé « héritage ».

L’autre grande passion de sa vie, c’est la peinture. Lunel Héloïse commence des toiles figuratives à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945. Il participe à de nombreuses expositions au côté de grands peintres comme Hector Charpentier et
Raymond Honorien. Un de ses tableaux est d’ailleurs exposé dans l’allée centrale
de la mairie du Morne Rouge ainsi qu’une fresque sur les murs de l’école maternelle.

Une veillée est organisée par ses 9 fils et filles ce dimanche 4 août 2013 à 18h au Millénium du Morne Rouge, durant laquelle des amis musiciens viendront lui rendre hommage. Son enterrement aura lieu le lundi 5 août, toujours au Morne Rouge.

Eléments de biographie : « Père Héloïse, Un artiste aux multiples facettes » d’Esther
Eloidin (2004)

A lire également : http://www.gensdepouvoir.com/Papy-Heloise-expose-ses-toiles.html

Autoportrait