La rencontre entre les syndicats grévistes et Alfred Marie-Jeanne a tourné court le jeudi 14 avril 2016 à 16 heures. Alors que les syndicats s’attendaient à une séance de négociation, le président du conseil exécutif est arrivé entouré de quelques élus et de militants aux cris de « vive chaben ». Alfred Marie-Jeanne qui a annoncé son intention de ne pas négocier durant cette séance, mais de « fixer le cadre de la négociation », et de revenir en salle de plénière devant le public. Une annonce qui a provoqué le départ des syndicats. Une nouvelle rencontre, à priori de négociation, est prévue ce vendredi à 10 heures.

A lire aussi sur le même sujet : « Collectivité de Martinique : Le bras de fer »

@polpubliques