Tribune – Olivier Jean-Marie | Mes très chers concitoyen-ne-s du Nord,
Les 10 et 17 juin, nous choisirons notre député-e parmi 11 candidat-e-s.

Dans notre démocratie martiniquaise, toutes ces candidatures sont légitimes. Nulle candidature ne saurait se prévaloir d’être plus légitime que les autres.

Pour ma part, les 10 et 17 juin prochains, je choisis le tandem NADEAU-ALIKER.

Au-delà des qualités intellectuelles, morales et humaines de Marcellin NADEAU et de Christine ALIKER, je perçois dans ce tandem une volonté sincère de réduction des inégalités sociales, un souci authentique de réduction des inégalités territoriales, une réelle détermination à exercer le pouvoir de façon partagée en privilégiant l’écoute de la parole des citoyens et en accordant à nos écosystèmes toute l’attention qu’ils méritent.

Par ailleurs, l’ouverture d’esprit du tandem NADEAU – ALIKER me permet d’espérer qu’il pourrait être l’artisan d’une démocratie post-électorale, d’une démocratie innovante, d’une démocratie ayant pour souci de développer la qualité de son fonctionnement.

En accordant tout le respect qu’ils méritent aux autres candidat-e-s de cette circonscription du Nord, l’équipe NADEAU – ALIKER me semble la seule ayant ce souci de mise en œuvre d’une démocratie d’exercice nourrie par la confiance retrouvée des gouvernés grâce à l’intégrité et au parler vrai des gouvernants.

Avec toute l’humilité que doit observer l’électeur – citoyen – militant qui, dans le passé, s’est déjà trompé sur la capacité et la volonté de candidats de rénover vraiment la démocratie (en France et en Martinique), je vous recommande, chers concitoyens du Nord, d’écouter et de lire attentivement les propositions que cette équipe NADEAU – ALIKER présente dans le cadre de ces élections législatives des 10 et 17 juin prochains dans notre circonscription du Nord.

Bonne lecture, bonne écoute et bon vote !

Schoelcher, le 26 mais 2017,

Olivier Ernest JEAN-MARIE,
Citoyen Martiniquais.

 

ndlr : Les tribunes n’engagent que leurs auteurs, et ne sont pas des productions de la rédaction de Politiques Publiques