La réunion des militants du MIM le vendredi 27 janvier 2015 au Saint-esprit a une nouvelle fois été l’occasion de moments politiques importants. En ouverture de la soirée, Fred Michel Tirault, Maire du Saint-Esprit et Secrétaire départemental de l’UMP, a très démocratiquement accueilli les participants dans un local municipal, avant de fustiger au détour de son discours « l’absence de convictions de Chantal Maignan », dénonçant ainsi le glissement qui se confirme de la présidente de l’UMP au PRM, du PRM à EPMN (Ensemble Pour Une Martinique Nouvelle). Mais c’est sans doute une fois de plus l’échange Nilor – Marie Jeanne qui aura retenu l’attention des militants présents.

Dans son allocution (voir vidéo de Madinina TV), le député du Sud a indiqué la volonté de Bruno Nestor Azérot et de membres du « G20″ de rejoindre la liste d’Alfred Marie-Jeanne, avec probablement « des conditions ». Jean-Philippe Nilor, qui tente depuis plusieurs mois de jouer le trait d’union entre son parti et le G20 a également indiqué que la désignation de têtes de sections lui paraissait prématurée.

La candidature de Claude Lise pourrait en réalité être la seule concernée par cet appel à prendre son temps. Comme nous l’indiquions dans un précédent article – « une longue et difficile campagne débute » – l’ancien député du Nord Atlantique et ancien président du Conseil général est un candidat gênant pour son ancien partenaire Bruno Nestor Azérot. Gênant en tant qu’adversaire potentiel. Gênant en tant que tête de section dans une liste commune.

La proposition de Jean-Philippe Nilor a d’ailleurs été fraîchement accueillie par Alfred Marie-Jeanne, déterminé à maintenir l’unité dans son camp, et à tenir ses engagements notamment vis à vis de Claude Lise.

@francksrr    @polpubliques   Photo 2014 BNA, JPN et AMJ