Confidentiels – Yves-Léopold Monthieux Jean-philippe Nilor ne pourra pas résister longtemps aux voix des sirènes qui se font de plus en plus nombreuses. Il est instamment invité à couper le cordon ombilical qui l’attache à Alfred Marie-Jeanne, celui qui l’a fait député, mais aussi celui qui a certainement contribué à son échec aux « municipales » de Sainte-Luce. Et voilà Nilor sommé de se faire une carrière à  la Victor Sablé, c’est-à-dire être député sans avoir de mairie, difficulté qui sera cependant atténuée par la loi sur le non cumul des mandats : à partir de 2017 on ne pourra plus être parlementaire et maire. De toute évidence, le moment de se débrouiller tout seul est arrivé. C’est une chance pour…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres