Les interrogations vont bon train suite aux nombreuses coulées de boue qui se sont manifestées au Prêcheur depuis le début de l’épisode pluvieux qui persiste en Martinique. A l’origine, des glissements de terrain sur les flans de la montagne sont ensuite lessivés par les pluies, et la boue acheminée vers la mer.

Dans un audio largement diffusé sur whatsapp, un pilote de drone mobilisé pour observer le phénomène indique son inquiétude après avoir ressenti « trois fortes secousses » lors d’un déplacement avec ses collègues sur site. Un témoignage qui ne manquera pas de susciter de nouvelles réactions.

Endormie depuis le début du 20ème siècle et son éruption meurtrière, la montagne Pelée n’en est pas moins un volcan toujours en activité, étroitement surveillé depuis des décennies. Ce sont d’ailleurs les capteurs de cette surveillance qui permettent aujourd’hui d’activer les dispositifs d’alerte quand se déclenchent les coulées de boue. Les scientifiques se veulent donc rassurants, et l’hypothèse d’un réveil est écartée par les services de l’observatoire du morne des Cadets.

 

@polpubliques