Tribune – Jean-Luc Taïlamé* - Ainsi, malgré tout ce qui se dit sur NOUS, les martiniquais, (et sur les français), malgré notre propre pessimisme sur nos capacités à accueillir, la Martinique en plus d’être devenue la destination directe d’une compagnie low cost US, pourrait aussi devenir un point d’embarquement régulier pour des croisiéristes européens et américains !?

On peut faire comme s’il n’y avait rien de nouveau, et snober ces informations, on peut décider que çà ne vaut pas la peine de se bousculer parce que cela « ne va pas durer de toute façon » !!!

Mais on peut aussi se fixer l’objectif d’encourager toutes les initiatives pour mettre sur le parcours de ces gens qui visiteront nos paysages de cartes postales et nos lieux historiques des marchés dynamiques attrayants (même de petits marchés) mêlant artisanat, et spécificités alimentaires. Lesquels marchés répondraient à la fois aux attentes de nos visiteurs, et à celles de commerçants et artisans locaux.

Il est vrai que nos aînés ont souvent tourné le dos au petit commerce, et que vendre ses créations sur un marché où dans la rue ne sera jamais considéré comme un métier noble chez nous. Mais « Qu’est-ce qui compte vraiment? »

Il n’a jamais été aussi facile de créer officiellement une activité déclarée, et notre île regorge de créateurs et de personnes dynamiques capables d’accueillir tout type de visiteurs comme il se doit.  Il ne « reste plus qu’à » coordonner les efforts et se structurer, pour pouvoir étoffer les marchés existants ou en créer de nouveaux. Ce sera difficile, souvent ingrat. Mais dans tous les cas ce sera une expérience enrichissante pour les acteurs. Et au moins nous pourrons dire que nous avons tout fait pour répondre aux attentes de ces compagnies qui manifestent un intérêt pour La Martinique, et pour permettre que des filles et fils de La Martinique puisse profiter matériellement des effets de ce nouvel élan de confiance.

 

*Jean-Luc Taïlamé est Ancien Responsable de Magasins GSB reconvertit en commerçant ambulant en 2006. Vice Président du Syndicat des Marchés de France – Réunion