Confidentiels – Politique | Justice - La justice en Martinique semble être passée à la vitesse supérieure. Après la cinquième mise en examen intervenue dans le dossier Ceregmia, les choses s’accélèrent également dans le dossier « Green Parrot ». Une conférence de presse réunissait ce mercredi 3 février à Fort-de-France les cinq avocats qui défendront Alfred Marie-Jeanne, sa fille Maguy, et le compagnon de cette dernière Mark Frampton lors du procès qui s’ouvrira début mars en Martinique. Le président de la CTM, est soupçonné par la justice d’avoir modifié des délibérations relatives aux sommes allouées à des opérations de coopération dans la Caraïbe. Et notamment cette subvention dédiée à la reconstruction d’une école primaire à la Dominique. Des sommes dont les…

L’accès à l’intégralité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Connectez-vous ici

S’abonner à Politiques-Publiques

Accédez à nos contenus payants en souscrivant un abonnement.

à partir de 5€ / MOIS

Voir les offres