Une femme est victime d’une violence aveugle, terrible. L’UFM exprime comme la grande majorité des martiniquais-es sa révolte et sa condamnation face à la disparition et l’horrible acte commis contre Mme Francette Pierre-Emile.

Nous apportons tout notre soutien à la famille durement  éprouvée par ce terrible drame.

Nous entendons depuis hier des experts expliquer publiquement cette violence aveugle par la passion amoureuse.

Nous dénonçons une fois de plus l’utilisation de ce terme qui alimente l’amalgame fait entre violence, domination, emprise, et amour. Les actes de violence ne sont jamais faits par amour. Aucun être  humain ne saurait être le jouet sordide de stratégies d’appropriation personnelle morbide, a fortiori, les femmes.

Cet acte odieux ne doit pas être banalisé. Nous appelons chacune et chacun, femmes et hommes, associations,  socio-professionnels, clergé, politiques, etc  à exprimer  ensemble fortement leur soutien à la famille et dire une fois de plus NON à la BARBARIE  et la violence en général et contre les femmes en particulier, et OUI au RESPECT lors d’un rassemblement le lundi 15 décembre à partir de 17h30 à la place Romero à Fort de France, vétus de blanc.

 

Pour l’UFM,

 

Rita Bonheur

Présidente