L’ile de la Dominique a été sévèrement frappée par la tempête tropicale Erika. En cause, les pluies torrentielles qui ont fait grossir les cours d’eau, tout emporté sur leur passage, et provoqué barrages, et importantes inondations. Plusieurs personnes ont perdu la vie durant cette journée du 27 août 2015. Le premier ministre annoncera ce vendredi le bilan définitif de cette catastrophe.

Sur le plan matériel, de nombreux édifices, bâtiments publics, entreprises, routes et habitations ont été endommagés par les coulées. L’aéroport Douglas Charles a été totalement envahi par l’eau et la boue, et reste paralysé. Les secours et aides devront donc principalement être acheminés par hélicoptère et par la mer, depuis les deux iles voisines françaises de la Dominique, la Guadeloupe et la Martinique, mais également depuis Trinidad ou Sainte-Lucie. C’est d’ailleurs Trinidad qui a déjà mis à la disposition du premier ministre Roosevelt Skerritt deux hélicoptères pour les recherches et les secours aux personnes, premières priorités du dirigeant dominicais. Dans une déclaration, le premier ministre a insisté auprès des dominicais afin que ces derniers restent calfeutrés à leurs domiciles, pour éviter de nouvelles victimes, et « conservent leur énergie pour les défis qui nous attendent demain ».

Les réseaux sociaux se mobilisent également pour informer le public, donner des nouvelles. Les réseaux qui accueillent déjà des initiatives – privées et sans contrôle pour l’heure – de collecte de fonds d’urgence.

Erika poursuit sa route vers les grandes Antilles, sans pour l’heure se renforcer.

@polpubliques