Mme RAMANANTSOA-FRAT, vous êtes la conférencière qui va animer les deux conférences sectorielles du Salon FIESTA EVENTS PRO, le 1er Salon du Tourisme d’affaires, de l’Evénementiel et de la Fête qui se tient du 27 au 30 juin prochain, pouvez-vous vous présenter en quelques mot?

 

Je suis à la fois Entrepreneur-Manager et Conseil en stratégie & organisation au service du développement des entreprises.

Mon expertise s’appuie sur une double expérience cumulée de plus de vingt ans, en tant qu’ Executive Coach (à l’origine au sein du cabinet Bossard Consultants, alors n°1 Français -devenu Cap Gemini Ernst & Young), et en management opérationnel -tant pour le groupe Sergent Major-Natalys, qu’en tant que manager de transition au sein d’entreprises de premier plan (cf. Kenzo, Alliance Santé, …).

J’interviens sur des secteurs très variés (cf. Retail & Distribution, Luxe, Voyage, Pharmacie, Négoce, Chaînes de restauration, …) aussi bien en B2B qu’en B2C, pour y aider les Directions Générales clientes à mieux appréhender tous les leviers de leur croissance, accompagner au quotidien leur transformation -en particulier digitale- et insuffler pragmatisme et vision dans leurs stratégies Marketing et commerciales.

Enfin, depuis plus de 15 ans j’enseigne dans le cadre de l’ESSEC, en particulier au sein de certains programmes Executive pour accompagner la montée en compétences des managers et chefs d’entreprise désireux d’accélérer leur développement.

 

2/ Vous animez 2 conférences* dans le cadre du Salon FIESTA EVENTS PRO, à qui s’adressent-elles et qu’allons-nous y apprendre ?

Les conférences proposées dans le cadre du salon Fiesta Events Pro s’adressent avant tout à une cible professionnelle, en particulier aux acteurs des filières de l’Évènementiel et du Tourisme d’Affaires, mais également à tous leurs clients B2B.

En effet, ces deux conférences visent à réexaminer les principaux enjeux qui sous-tendent ces filières, à une époque où pas un secteur économique ne peut prétendre échapper à la lame de fond de la  » disruption digitale  ».

Or les transformations qui se dessinent impacteront l’ensemble des chaînes de valeurs, donc aussi bien les acteurs de la filière que leurs clients porteurs de projets en Tourisme d’Affaires ou en Évènementiel.

Fiesta Events Pro a souhaité associer ces deux thématiques sur un seul et même salon, car non seulement Évènementiel et Tourisme d’Affaires vont naturellement de pair, mais en plus à la lumière des benchmarks internationaux, ils méritent d’être pleinement appréhendés en tant que moteurs de croissance complémentaires et essentiels pour l’économie locale.

 

Que l’on soit fournisseurs ou clients de la filière il est désormais primordial de partager une compréhension commune des enjeux et des opportunités de développement potentiels associés à l’Évènementiel et au Tourisme d’Affaires, et de se projeter ensemble dans les évolutions qui sont en train de se mettre en place partout ailleurs.

L’articulation des deux thématiques proposées permettra à l’auditoire de prendre du recul et d’examiner le champ des possibles dans sa globalité, sachant que le format conversationnel privilégié et la multiplicité des exemples, illustrations et cas d’usages variés que j’ai pu identifier doivent permettre de confronter les points de vue de manière constructive.

 

3/ Vous avez, pour l’exercice, fait une étude de marché, qu’avez-vous appris et quelles sont les perspectives pour la Martinique ?

Plus qu’une étude marché à proprement parlé, j’ai procédé à une analyse circonstanciée de l’environnement et du contexte, tant local que plus largement caribéen.

A ce titre, il apparaît que si les derniers chiffres du Tourisme en Martinique sont flatteurs1 (avec en 2017 une croissance très dynamique de 16,4 % vs n-1, contrastant singulièrement avec le recul enregistré dans l’ensemble de la Caraïbe2), ils sont aussi pour partie consécutifs aux précédentes vagues de cyclones qui ont relativement épargné le département et particulièrement mis à mal les destinations voisines concurrentes.

Ainsi, et en dépit de la reconnaissance de facteurs de réassurance déterminants3, l’attractivité de la Martinique en matière de Tourisme d’Affaires et d’Évènementiel doit encore être largement renforcée.

En effet, les Caraïbes apparaissent aujourd’hui comme une destination touristique par excellence. Le tourisme sous toutes ses formes (Loisirs + Affaires) y a drainé, en 2016, 46.7 millions de visiteurs ! Ces derniers y ont dépensé 31.4 milliards de $, et l’activité touristique a généré sur certaines géographies plus de 25% du PIB (vs. 10.4% en moyenne au niveau mondial)4.

Pourtant, alors que les Caraïbes se positionnent comme seconde destination -tant Loisirs que Business- après l’Europe, la Martinique ne parvient pas à se hisser dans le top 15 des destinations attirant la clientèle à haut potentiel de la zone5.

Dans un marché du Tourisme d’Affaires très lucratif -évalué à plus de 20 milliards de $ au niveau global et voué à continuer de croître au rythme d’environ + 3.7%/an  au cours de la prochaine décennie5, une fenêtre de tir se dessine pour que la Martinique ne soit pas cantonnée au siège de second rôle à côté de ses voisines.

Sous réserve il est vrai, de saisir les règles et les évolutions récentes de ce marché si lucratif.

Sans doute convient-il aujourd’hui de définir précisément quelle place la Martinique peut-elle et veut -elle tenir dans cet Eldorado du Tourisme d’Affaires.

Quelles sont ses ambitions en la matière et comment peut-elle se positionner pour occuper efficacement le terrain et rester au Centre du jeu ?

A quelles conditions la Martinique pourrait-elle préserver voire consolider et développer ses positions sur l’échiquier Évènementiel & Tourisme d’Affaires caribéen, dans un contexte de transformation digitale inexorable ?

 

4/ Vous présentez l’événementiel comme un levier de croissance pour les entreprises martiniquaises, que voulez-vous dire par là et quel est votre message à l’attention des entreprises martiniquaises ?

L’évènementiel est désormais un levier de croissance pour toutes les entreprises, quelles qu’elles soient et où qu’elles soient6.

De ce fait, les entreprises de premier plan consacrent une part de plus en plus importante de leurs budgets à l’Évènementiel (soit en moyenne 24% de leur Budget Marketing7) en vue de renforcer les liens en interne mais aussi avec leurs clients, de former et d’informer leurs cibles, et de créer ce faisant de nouvelles opportunités de business !

Une récente étude réalisée au niveau global8, révèle qu’aujourd’hui l’Évènementiel est perçu comme étant de loin le canal de Business Development et d’acquisition le plus efficace.

Plus encore, 91% des entreprises les plus performantes considèrent l’Évènementiel comme un pilier clé du succès de leurs entreprises9.

Au-delà, l’évènementiel est un terrain polymorphe:

Capture d’écran 2018-06-11 à 18.35.43

Le réduire à une approche purement festive centrée sur l’organisation de fêtes et autres soirées conduit à passer à côté des innombrables effets de leviers et des vecteurs de croissance que l’Évènementiel recèle.

De ce point de vue, j’ai envie de dire aux entreprises martiniquaises, que quel que soit leur secteur d’activité, qu’elles prennent garde à ne pas s’enfermer dans une vision réductrice, et qu’elles veillent à se demander si leur intérêt n’est pas d’identifier les moyens efficaces pour sécuriser leurs positions voire accélérer leur développement.

L’évènementiel sous toutes ses facettes peut y aider, à condition de disposer des bonnes clés de lecture et d’anticiper…

 

 

* Pour rappel des thématiques :

  • Conférence #1 :   Évènementiel 3.0 – vers une reconfiguration des Business Models existants ?

Le 28 Juin 2018 à l’Arobase au Casino de la Batelière de 10 h à 12 h – 20 €

  • Conférence #2 : Révolution Digitale : Comment relever efficacement les nouveaux défis du Tourisme d’Affaires ?
  • Le 28 Juin 2018 à l’Espace Sonate de 14 h 30 à 16 h 30 - 20 €

 

Sources

  1. En 2017, la Martinique franchit pour la première fois le seuil symbolique du million de visiteurs (cf. Communiqué de Presse du Comité Martiniquais du Tourisme du 27 février 2018).
  2. Le WTTC estime à près d’1 million le nombre de visiteurs perdus sur la saison 2017 sur l’ensemble de la zone Caraïbes (cf.  https://www.wttc.org/priorities/crisis-preparedness/caribbean-recovery/ - Avril 2018)
  3. Étude Résonnance Consultancy 2016 Caribbean Tourism Quality Index, p. 21– classant La Martinique destination la plus sûre des Caraïbes.
  4. https://www.wttc.org/priorities/crisis-preparedness/caribbean-recovery/ - Avril 2018
  5. Cf. Analyse Bloomberg : https://www.bloomberg.com/news/photo-essays/2016-02-01/the-most-popular-caribbean-islands-among-the-super-rich

6. 2018 Global Meetings & Events Forecasts, American Express.

7. Event Marketing 2018 – Benchmarks & Trends – Livre blanc Bizzabo

8. Idem.

9. Idem.

 

 

Pour toutes informations complémentaires :

www.laviestbellevents.com

Tel : 0696 755 947