Depuis la construction de sa centrale photovoltaïque en 2013, L’espérance Patronage Saint-Louis a mise en place plusieurs projets et actions de développement durable : de la maitrise de l’érosion des berges de rivière au développement du compostage en passant par la récupération des eaux.

Ce vendredi 20 mai, l’établissement inaugure son système de récupération des eaux de pluie (SREP), sur son site de Chateauboeuf.

Ce dispositif de près de 144 000 € a été cofinancé par la Collectivité Territoriale de Martinique à hauteur de 54% et l’Office de l’Eau Martinique pour 46%. Il vise à offrir des méthodes d’irrigation éco-responsables qui préservent les ressources naturelles. En effet, installé sur un site de 9 hectares, L’espérance a crée en 2012 un jardin créole, une pépinière et des plantations pour protéger la biodiversité du site qui dispose de quelque 120 espèces médicinales. Ces espaces servent de support pédagogique pour un atelier chantier d’insertion accueillant 15 personnes très éloignées de l’emploi.

La configuration topographique – dénivelé de 50 m- offre au site l’opportunité de la mise en place d’une technique d’irrigation en gravitaire. Avec plus de 6 000 m2 de toitures, la récupération des eaux pluviales issues des toitures permet une quasi-autonomie pour l’arrosage du jardin d’environ 5 ha (légumes, plantes médicinales, fleurs et fruits).
Le système d’arrosage mis en place est un « gouttes à gouttes » avec minuterie pour limiter au juste nécessaire. Il est équipé d’un testeur d’humidité qui permet de stopper le programmateur automatiquement en cas de pluie.

Le stockage des eaux de pluies se fait dans une cuve de 150 m3 en béton situé sous le gymnase. Une deuxième citerne d’une capacité d’environ 50 m3 est alimentée par l’eau venant de la citerne de 150 m3 via une pompe électrique. Située en hauteur près de la départementale, elle permet un arrosage gravitaire des espaces verts.

Aux côté de la centrale photovoltaïque de 512 kwc, de façades à protection solaire ventilée, de chauffe-eau solaires, de pépinières de plantes médicinales, et d’une production de compost, le SREP vient ainsi compléter un dispositif résolument tourné vers l’éducation des jeunes de L’espérance au développement eco-responsable.

Le site a vocation à terme à organiser des ateliers pour les élèves et des visites pour les adultes. 

Source : Foyer Espérance Patronage Saint-Louis