Mes chers compatriotes,

2015 s’est achevée…
Année, oh combien, difficile…
Année de nombreux désordres, en France et dans le monde.
La Martinique n’a pas été épargnée et tous nous avons conscience de la place hideuse que la violence occupe dans notre quotidien… Elle est multiforme, plaie béante et sanglante quelquefois, mais elle convoque tous les âges, singulièrement les jeunes, habite nos familles, et notre relation aux autres…
Alors 2016 nous offre la possibilité de travailler au Présent pour reconstruire notre vivre-ensemble et mieux partager notre commune appartenance.

• D’abord, individuellement, car la vie comme le miroir, vous renvoie votre propre image…souriez lui et elle vous sourira… Faisons l’effort de chasser de notre dictionnaire individuel les « maux » : « Rancune, Égoïsme, Haine, Vengeance » et

remplaçons-les par des mots pluriels : « Pardon, Joie, Solidarité, Amour ».

Privilégions l’Essentiel contre l’Accessoire.

Prenez soin de vous, prenez soin de ceux que vous aimez, et particulièrement de vos enfants et de vos petits-enfants, ils sont les témoins de notre immortalité.

• Ce préalable est indispensable afin de briser collectivement les chaînes de la machine infernale qui produit chômage, précarité et dépendance, cela est nécessaire et vital. Depuis de nombreuses années, aucun dispositif gouvernemental n’a permis de casser ou d’endiguer suffisamment la spirale du chômage. Cette question doit être le centre de nos préoccupations. Car remettre la Martinique au travail est possible et indispensable, c’est certes une affaire collective, mais c’est avant tout notre affaire, dans nos parcours individuels.

Apportons tous, partenaires sociaux, et économiques notre concours lucide et exigeant à la nouvelle majorité qui dirige la C.T.M, dans un dialogue partagé où l’expertise des syndicats et des sociaux- professionnels est fondamentale, et irremplaçable, boussole du nouveau cap Martiniquais avec comme guide unique : l’intérêt général.

Ensemble innovons, explorons de nouvelles pistes pour :

  • -  Mener combat en faveur de l’emploi
  • -  Lutter contre la dépendance énergétique
  • -  Augmenter la construction de logements
  • -  Assurer un égal accès à la santé et à la sécurité pour tous, surtout pour les plus humbles et les plus démunis

    Pour ce faire, prenons le pari de renouer les fils du dialogue entre nous et avec tous, syndicats, acteurs économiques, associations, société civile et partis politiques…

    Oui, je crois que nous pouvons faire de 2016 une Belle et Heureuse Année, en tout cas un nouveau départ, si nous le voulons tous.

    Alors au seuil d’une année qui s’ouvre comme un nouveau livre dont les pages sont blanches, il nous revient ensemble de les écrire et ainsi de construire la Martinique que nous souhaitons et que nous léguerons à nos enfants.

    BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2016 A CHACUN D’ENTRE VOUS, SANTE, AMOUR ET PAIX POUR TOUS.

Philippe EDMOND-MARIETTE
Secrétaire du CESE
Conseiller économique, social et environnemental de la Martinique