Exclusivité Politiques Publiques | Le soutien apporté par Alfred Marie-Jeanne au divers gauche Lamentinois Fabrice Dunon ne passe pas auprès de tous les militants du MIM. Dans un communiqué adressé à la presse, plusieurs membres du conseil national du mouvement, parmi lesquels des personnalités telles Marianne Malsa ou Sylvain Bolinois, dénoncent la démarche personnelle de leur président, et se refusent à soutenir un candidat qui se présente en « homme libre », alors que deux militants du MIM avaient fait part de leur candidature. Une contestation publique inhabituelle, qui vient confirmer les termes de notre analyse sur la situation au MIM - Marie-Jeanne met Nilor à l’épreuve - publiée en début de semaine à l’attention de nos abonnés.

MIM