Tribune – Pierre Alex Marie-Anne | Pendant que les responsables politiques amusent la galerie avec des histoires d’hymne et de drapeau, les travaux du  nouveau  laboratoire d’analyses ,outil majeur de la santé publique à la Martinique et seul laboratoire agréé par les ministères concernés pour les analyses d’eaux et d’environnement ,piétinent  et s’éternisent.

 

Initié par l’ex Conseil Général ,dès avant 2010 ,cet outil incomparable à vocation à devenir – tout au moins si nous avions des élus à la hauteur des aspirations de notre petit pays – le fer de lance de toute les recherches nécessaires  pour imaginer sur place , en partenariat avec l’Université des Antilles  ,des solutions  à la  véritable catastrophe environnementale, sanitaire et économique que connait  notre territoire  du fait de la Chloredécone  et des Sargasses.

 

C’est dans de tels champs, de portée internationale, que devraient s’investir prioritairement et démontrer leurs  capacités, « les meilleurs spécialistes des affaires martiniquaises  » (sic) ; les Fonds Européens ne demandent en effet qu’à être mis au service de projets ambitieux ,utiles er réalistes, encore faut-il  en avoir la ferme volonté .

 

De tels projets durables  et ayant un fort impact économique et social sont susceptibles ,mieux que tous les dispositifs d’incitation financière ,forcément limités dans le temps et leur montant  ,de  convaincre notre jeunesse surdiplômée  à rester au pays  ou à y revenir pour  bâtir son avenir.

 

Il est temps que nos décideurs  changent d’optique et de braquet et arrêtent  leurs chamailleries interminables et  stériles pour se consacrer pleinement à la mission de mise en valeur du pays qui leur incombe .

Les potentialités de l’île  ,dans  de nombreux secteurs restent cruellement sous-exploitées : ainsi du transport  public et innovant, à organiser ,des  énergies renouvelables, balbutiantes, de la biodiversité, vaste  champ ouvert à la recherche appliquée, de  la santé et salubrité publiques associées à la préservation de l’environnement, où tout reste à faire , de la numérisation, à généraliser ou  encore  de la diversification agricole à coupler avec un tourisme  vraiment diversifié .

 

Tous ces domaines ,qui touchent directement à la vie de nos concitoyens , mériteraient d’être pris  résolument à bras le corps , ce  n’est malheureusement pas le cas ,les choses n’évoluant guère en réalité qu’avec une extrème lenteur ; à ce rythme qui s’apparente à celui d’une tortue  molokoï,  la Martinique ne sera bientôt plus qu’un mouroir, déserté par ces forces vives, où ne continueront plus à s’agiter frénétiquement  , dans une ambiance  de carnaval permanent , que les seuls adeptes  de l’obstruction et de la subversion  systématiques.

 

Que cessent  donc ces manifestations d’egos  démesurés de  gens qui se rêvent en chef d’un futur Etat virtuel  ou encore ,en Président d’une hypothétique Confédération  d’Etats Caribéens, en gestation selon eux, parlant d’égal à égal avec les grands de ce monde !.

Les martiniquais quant à eux  ne sont pas dupes de ces illusions , lis savent bien que cette recherche  effrénée de vanités personnelles  ne peut déboucher que sur la misère du peuple et la perte de ses libertés.

Caveant Consules !,qu’ils  redescendent sur terre et se mettent  enfin sérieusement au travail , s’ils ne veulent pas  connaître à leur tour  les affres du dégagisme , engendré par le ressentiment populaire ; lassé d’attendre que ses problèmes soient pris en considération ,il  pourrait  bien un  beau jour, sans avertissement , déferler tel un tsunami balayant tout sur son passage.

Pierre-Alex Marie-Anne

 

Mise à jour de la rédaction

Dans un commentaire reçu de Daniel Marie-Sainte le conseiller exécutif indique :

« De quoi parle-t’il ? Le nouveau « Laboratoire Territorial d’analyses » est opérationnel sur le site du quartier La Favorite du Lamentin depuis plus d’un an! Les travaux de construction des nouveaux bâtiments ont été réceptionnés depuis FEVRIER 2018 ! Le responsable du « blog » aurait dû s’informer avant de publier des « fakes news » que quelqu’un lui a adressées!

Le 20 Mars 2019.

Daniel MARIE-SAINTE, Conseiller Exécutif de la CTM en charge des infrastructures »

L’auteur de la tribune nous a envoyé cette réponse : 

« La mise en service du LDA pas plus que son inauguration n’ont données lieu à aucune annonce officielle alors qu’il s’agit de fonds publics.

De plus le fond de l’article visait principalement à dénoncer l’absence d’initiative pour en faire un atout majeur de développement .«