Le conflit CAF CGSS entamé le 16 avril 2009 se poursuit à la Réunion. Et impacte ceux qui bénéficient des allocations sociales, en particulier défavorisés et personnes âgées.

Après la Guadeloupe et la Martinique en février et mars, les allocataires de la Réunion vivent les difficultés inhérentes à tous les grands mouvements sociaux. La plupart du temps justes dans leurs revendications, mais souvent injustes dans leurs impacts, car ne gênant véritablement que ceux qui sont déjà en situation difficile.

Mais paradoxalement, cette gêne est depuis toujours, l’un des principaux leviers de l’action syndicale. Les frustrations, la généralisation des tensions, les risques de dérapages, constituant également des armes de choix pour faire plier les dominants.

Reste à savoir si des méthodes syndicales remontant aux temps de « l’usine » sont les plus appropriées à ce début de 21ème siècle, ou si d’autres formes de négociation, voire de pression seraient aujourd’hui envisageables, qui pénaliseraient moins les plus faibles.

Le débat est ouvert…